Caravane féministe !

Facebook_logo_small

13 avril. Les femmes en sit-in sur les trottoirs de la ville de Cizre, dans le nord du Kurdistan.

11 avril. Viyan Peyman, 26 ans, chanteuse et combattante kurde, morte lundi 6 avril dans la résistance contre ISIS (Daesh) dans la ville de Serekani.

1509928_952517744779579_1389903356075880432_n

7 avril. Beyond Borders a rejoint la caravane en Bulgarie. Ce groupe de jeunes femmes de Turquie et d’Arménie travaillent ensemble pour renforcer la solidarité et la paix à travers les contes et l’art de la performance. Les mouvements du corps et de la communication non verbale sont les méthodes privilégiées de leur travail, un outil capable de libérer les émotions et les souvenirs, à travers un langage universel. Petite vidéo à Nusaybin ainsi qu’une manifestation.

6 avril. la caravane se réveille à Pirot, à côté des montagnes enneigées. Nous sommes allées à l’ouverture de la foire de la femme, organisée par Žene juga (Femmes du sud), qui célèbre la lutte des femmes de Pirot pour leur autonomie économique, leur créativité et leur persévérance quotidienne. l’entrée était libre, il y avait des ateliers de tricotage et de hula hop. Petite à Nusaybin, ainsi que la conférence « La confédération démocratique et la révolution de Rojava dirigées par des femmes. »

3 avril. Nos sœurs de Beyond Borders: Linking Our Stories rejoignent notre épopée. La caravane est maintenant à Sofia.

30 mars. Photos de l’événement de samedi à Centrul Claca, organisé par FCDL (Front commun pour le droit au logement), à Bucarest. La caravane féministe était présente à la réunion et aux discussions avec les militant-e-s pour les droits des personnes expulsées et les stratégies de résistance aux expulsions forcées. C‘était aussi le lancement d’une nouvelle édition du journal « L’art politique » à ce sujet. Nous avons découvert comment le groupe « Vulturilor 50 » lutte depuis septembre 2014 dans un camp dans le centre-ville, concernant le droit au logement en Roumanie. Des témoignages ont également été entendus sur la situation du logement dans d’autres pays européens, comme le Portugal ou l’Espagne.

28 Mars. Bucarest. Rencontre avec des femmes Roms au Centrul Claca, pour écouter les témoignagesd’Elena Garofita Rupa, de Mihaela Dragan et de Giorgiana Lincan sur la situation des femmes dans les communautés Roms en Roumanie, notamment les mariages précoces.

11080563_1564965267089454_5031274744020366352_o

27 mars. En chemin vers Bucarest.

11082258_1562971120622202_7404627770864752245_o

24 mars. Turquie.

10389067_1574984759407284_1848117754419494354_n

23 mars. Arrivée à Thessalonique après 15h de voyage depuis Izmir, manifestation puis  Soirée musicale au Centre Social pour la liberté « Mikropolis ». La caravane a aussi apporté son soutien, au tribunal, aux travailleurs de l’usine de selforganized VIOME.

Le lundi 23 Mars, nous nous sommes rassemblé devant le palais de justice, pour protester contre la liquidation et la vente de l’entreprise et des locaux de cette usine autogérée, condamnant les travailleurs et leurs familles au chômage et à la misère pour servir les intérêts des puissants. Cela fait deux ans qu’ils produisent et commercialisent des produits de nettoyage écologique dans l’usine occupée, ce qui leur garanti un revenu modeste pour leur famille. Leur processus de décision est ouvert aux citoyen-nes et consommateurs/trices. Participer au comité de solidarité inclue la participation aux décisions sur ce qui est produit et de quelle manière. Au tribunal, les salarié-es semblaient nerveux. Leur première demande était de reporter le procès, mais cela n’a pas été accepté. Il y avait une cinquantaine de personnes dans la salle, salarié-es, membres du comité de solidarité et soutiens. Beaucoup de gens étaient debout. Il y avait un tableau imposant de Jésus au dessus des juges, et la bible sur le pupitre des témoins. Le jugement concernait la demande des propriétaires de vendre l’ensemble du terrain et des anciens locaux, l’usine Vio Me en est seulement une partie.

16 mars. Vive la souveraineté alimentaire :

15 mars. À Antioche, Un grand merci à Serra Akcan de Nar Photos.

12 mars. La Caravane Féministe Européenne arrive à Thessalonique !

6 mars. La caravane européenne de la MMF vous envoie des bonnes énergies de Nusaybin, petite ville du kurdistan où, après quelques danses, elles ont entamé leur programme de travail avec 4 panels de discussion aujourd’hui, en attendant la grande marche à Diyarbakir dimanche pour célébrer les femmes en lutte.

Carte graphique incluant un calendrier sur la route provisoire de la Caravane :

carte 1


Pour que cette Caravane avance, porte la parole et les combats des femmes au delà des frontières, nous devons rassembler les fonds nécessaires via notre campagne de financement participatif !

Donnez en allant sur ce site et transmettez à vos réseaux !

Postal 11 FR

Des femmes kurdes, qui combattent depuis des années pour leur indépendance, aux femmes grecques et portugaises résistant aux politiques d’austérité, les femmes luttent et inventent d’autres manières de vivre et de s’organiser collectivement. Pour la 4e action internationale de la Marche Mondiale des Femmes (MMF), nous avons décidé de mettre en avant ces luttes et alternatives. Une caravane féministe partira du Kurdistan turque le 8 mars 2015 pour arriver au Portugal le 17 octobre 2015, elle passera par une quinzaine de pays d’Europe.

La MMF est un mouvement international féministe, altermondialiste, anti-capitaliste, qui rassemble un grand nombre de femmes et d’organisations. Elle lutte contre les causes de la pauvreté et de la violence contre les femmes.

Le passage de la caravane est l’occasion de mobiliser localement des groupes de femmes en résistance, de faire des liens entre les féministes d’Europe, de recueillir leur mémoire et la transmettre plus largement. C’est aussi un lieu de vie collectif, alternatif, un lieu d’apprentissage permanent, de partage et de créativité.

0109-Manif-CDF-MMFToulouse

Si les thèmes des violences, de paix et de démilitarisation, de précarité et d’autonomie, sont toujours fondamentaux pour la MMF, la question des biens communs, de la souveraineté alimentaire et de la justice climatique est devenue fondamentale pour les féministes. A travers les biens communs, c’est la remise en question de l’organisation globale de notre société, et notamment la notion de propriété privée. Qui détient les terres, les logements, les semences, les moyens de production… ? Qui occupe l’espace public ? Ce sont les hommes en très large majorité. Qui souffre de la disparition des services publics, du manque d’accès à l’eau, à la nourriture, à l’éducation… ? Et pourtant, ce sont prioritairement les femmes,qui veillent au maintien de la terre contre les multinationales ; et le mécanisme est le même dans tous les pays, à des degrés différents. Défendre et étendre la notion de biens communs remet en question les rapports de domination, que ce soit la domination des êtres humains sur la nature ou des hommes sur les femmes. Les femmes sont mobilisées partout pour défendre leur territoire et leur environnement, au nord de la Grèce, à Rosia Montana, en Hongrie et dans toutes les zad en France. Et c’est aussi pour cela qu’elles seront nombreuses dans les actions alternatives à l’occasion de la COP21 à Paris en décembre.

Les semences sont le symbole commun de cette 4e action internationale de la MMF.

Pourquoi ? Parce qu’elles évoquent nos luttes pour la souveraineté alimentaire, notre combat pour le plus basique des biens communs et le droit de choisir ce que l’on plante et ce que l’on mange. Nous voulons dénoncer, entre autre, les conséquences désastreuses de la privatisation des terres, de la monoculture et de l’exploitation irresponsable des ressources par les transnationales qui détruisent notre santé et notre environnement. Nous voulons lutter contre cette exploitation mais nous voulons également construire et semer des alternatives à ce système mortifère.

Le 24 avril 2015 rassemblera également l’ensemble des pays de la MMF pour une mobilisation internationale : les 24h d’actions féministes. Cette date est le triste anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, qui a valu la mort de plus d’un millier de femmes. Dans chaque pays, des actions auront lieu pour défendre les conditions de travail des femmes et pour dénoncer l’impunité des transnationales.

En France, Attac participe au collectif de la MMF, l’étape nationale aura lieu à Nantes, les 6 et 7 juin 2015. Des collectifs MMF se mettent en place dans un certain nombre de villes, des actions sont prévues et vous êtes bien sur invité à y participer !

Par ailleurs, la Caravane féministe bénéficie de très peu de financements. Une campagne de financement participatif a donc été lancée et sera l’une de nos seules ressources, il est très important qu’elle soient diffusée un maximum. N’hésitez pas à la transmettre largement et à faire un don avant le 7 février, en allant sur ce site web.

Vous y trouverez beaucoup d’informations sur le projet, notamment la carte du trajet de la Caravane.

Changer le monde pour changer la vie des femmes
Changer la vie des femmes pour changer le monde !

Pour nous contacter : Caravane européenne

programme


20130715women assemblyscaled


Départ de la Marche

Nusaybin / Mardin / Diyarbakır

Les femmes du Kurdistan et de Turquie ont accueilli la 4ème action internationale de la Marche Mondiale des Femmes. Regardez les vidéos appelant à organiser les actions au Kurdistan ici et !

Les vidéos et autres outils :

6 Mars 2015 : Nusaybin

  • 9h-11h : I. Panel / Forum: Le Confédéralisme Démocratique et la Révolution de Rojava Dirigée Par des Femmes
  • 9h-11h : II. Panel / Forum: Écologie et L’exploitation de la Nature
  • 11h-13h : Pause déjeuner
  • 13h-16h : III. Panel / Forum: Les Discussions de “Jineoloji” (La Science de Femme)
  • 13h-16h : IV. Panel / Forum: Le Labeur de Femme et Toutes les Formes de Violence Contre les Femmes
  • 18h : Le récital de musique – Mizgin Tahir

7 Mars 2015 : Nusaybin – Mardin

  •  9h : Manifestation de Nusaybin
  • (Réunion à la frontière avec le Canton de Cizre)
  • 12h : Départ de Nusaybin
  • 13h30 : Arrivée à Mardin – Pause déjeuner
  • 16h : Marche de Mardin
  • 18h : Le spectacle de danse et le récital de musique

8 Mars 2015 : Mardin – Diyarbakır

  • 9h : Départ de Nusaybin
  • 11h-16h : Manifestation de Diyarbakır
  • 17h30 : Pause dîner – Le Centre Culturel de Cigerxwin
  • 19h : Le spectacle de danse « 4 Kapı 40 Makam » -Le Centre Culturel de Cigerxwin

*L’exposition de peinture « Femmes, Labeur et Mystère »

9 Mars 2015 Diyarbakır

  • 11h : L’activité de Protection de la Vallée du Tigre(Dicle)
  • 13h30 : Pause déjeuner
  • 15h : Temps Libre

souveraineté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s